Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimer

Mak-a-bois

Fabricant d'objets divers en bois
 

Quelques conseils ...

 
                                         Aider les oiseaux pendant l'hiver.

Il existe différentes façons simples d'aider les oiseaux, comme les nourrir pendant l'hiver à l'aide de mangeoires ou bien leur installer des nichoirs pour la reproduction.
Chaque effort consenti sera largement récompensé par la découverte fascinante des oiseaux et du magnifique spectacle qu'ils nous offrent.
 
Mes nichoirs sont conçus pour  les mésanges, nonnettes et roitelets ou autres espèces de même taille.
 
                                                     Quelques conseils

- Les mangeoires
    - Elles s'installent de septembre à fin mars.
    - Lorsque l'on commence à donner de la nourriture il est opportun de poursuivre jusqu'au printemps.
    - Les installer en hauteur, hors de portée des prétadeurs, proche d'une haie ou un taillis.
    - Pour l'alimentation : éviter les produits desséchés comme le pain ou le riz qui peuvent gonfler dans l'estomac et préférer des aliments très nutritifs comme les graines de tournesol, la graisse végétale ou des fruits.
    - Nettoyer de temps en temps les mangeoires, concernant ce point, les avis divergent. Pour certains, cette opération n’est pas vraiment indispensable : les oiseaux font très bien le ménage eux-mêmes.
D’autres pensent que ce « coup de pouce » est bien utile. Une chose est sûre : le moment pour le faire est le début de l’automne (fin août/septembre), quand tous les oisillons ont quitté le nid, et avant que les occupants hivernaux ne s’y installent.

Personnellement, je ne nettoie pas les nids et chaque année j'ai des oiseaux dans mes nichoirs, alors, à chacun de voir.

- Les nichoirs :
    - Ils s'installent au début de l'hiver pour que les oiseaux s'y habituent.

Traitement du bois :

Mes nichoirs et mangeoires sont traités à l'huile de lin, l’huile de lin a pour première qualité de protéger le bois de l’humidité, l’huile imprègne le bois et bouche les pores sans empêcher le bois de respirer, une fois séchée, devient un film protecteur capable de protéger le bois de l’humidité.
Je préconise donc de traiter une à deux fois dans l'année vos mangeoires et nichoirs, ainsi vous prolongerez leur durée de vie.
 

                                           
Emplacement du nichoir

Il n'est pas toujours évident de trouver le meilleur endroit pour les nichoirs : certains sont occupés dès qu'ils sont posés - d'autres resteront vides pendant des années avant de recevoir enfin de la visite. Si le nichoir n'a jamais été occupé, recherchez un autre emplacement.

Le nichoir doit être installé dans un endroit calme, sur un mur ou un arbre. Mettez-le hors de portée des chats et des écureuils et loin des perchoirs utilisés par les oiseaux prédateurs. Il doit se trouver à bonne distance des mangeoires, car la présence d'oiseaux en train de se nourrir risque de décourager les occupants potentiels. Évitez de le fixer sur un arbre recouvert de mousse, le tronc étant humide, ni aux branches d'un peuplier ou d'un bouleau car elles sont fragiles et cassantes. Ne l'installez jamais en plein soleil ou à l'ombre complète. Le trou d'envol doit être à l'opposé des vents dominants et le nichoir légèrement penché vers l'avant pour protéger les oiseaux des intempéries. Si vous placez plusieurs nichoirs, ne les rapprochez pas trop les uns des autres, car cela pourrait provoquer des rixes entre mâles.



Hauteur d'installation

On installe généralement les nichoirs à une hauteur minimum de 1,5 à 1,8 mètre du sol. Évidemment, cette hauteur peut varier en fonction de facteurs tels que les nuisances ou les éléments perturbateurs. Les oiseaux nichent à différentes hauteurs comprises entre le niveau du sol et la cime des arbres.



Orientation et fixation du nichoir

Afin de protéger les oiseaux contre le rayonnement solaire intensif, les vents dominants, on oriente généralement le trou d'envol entre le nord et le sud-est, mais si le nichoir est bien abrité, cette précaution n'a qu'une importance secondaire. Si le nichoir est mal orienté, par temps chaud les oisillons souffriront de la chaleur et risqueront de mourir.
Il n'est pas nécessaire d'attacher solidement le nichoir à son support. Même les nichoirs suspendus à des branches ont du succès. Par contre, il importe que la fixation elle-même soit solide. Utilisez des clous galvanisés ou des vis si vous le fixez à un piquet ou une clôture, ou suspendez-le à une corde si vous l'attachez à un arbre. Ne vous inquiétez pas si le plancher du nichoir n'est pas parfaitement horizontal après l'installation. Les oiseaux résoudront le problème lorsqu'ils aménageront leur nid.



Période d'installation

Installez vos nichoirs dès l'automne ou au début de l'hiver car certains oiseaux, comme les mésanges, recherchent très tôt les sites favorables. Elles auront le temps de s'habituer au nouveaux nichoirs avant de décider de les occuper ou non.  Lors des hivers rigoureux, les oiseaux qui dorment la nuit dans les nichoirs ont davantage de chances de survie.



La protection contre les prédateurs
 
Évitez de disposer le nichoir au faîte d'un mur ou à proximité de branches horizontales, facilement accessibles aux chats et autres prédateurs. Contre les chats grimpeurs, vous pouvez fixer autour du tronc une protection Stop-minou ou bien des branches épineuses dirigées vers le bas.



Entretien des nichoirs

Faut-il nettoyer les nichoirs ? En voilà une question !

Les avis divergent à propos du nettoyage des nichoirs. Pour certains, cette opération n’est pas vraiment indispensable : les oiseaux font très bien le ménage eux-mêmes.
D’autres pensent que ce « coup de pouce » est bien utile. Une chose est sûre : le moment pour le faire est le début de l’automne (fin août/septembre), quand tous les oisillons ont quitté le nid, et avant que les occupants hivernaux ne s’y installent.
 
Personnellement, je ne nettoie pas les nids et chaque année j'ai des oiseaux dans mes nichoirs, alors, à chacun de voir.

 

Traitement du bois

Huile de lin, pour une protection du bois performante

Le lin est une plante aux vertus incontestables, en particulier en termes de protection de l’environnement. Que ce soit dans le textile, la pharmacie ou l’agriculture, le lin a acquis une utilité considérable ces dernières années.
Il en est de même pour la peinture et la protection du bois où l’huile de lin est de plus en plus souvent utilisée. Son côté naturel et ses performances ne cessent de recruter des adeptes.
 
L’huile de lin, une huile avant tout naturelle

Le lin est une fleur bleue qui connait aujourd’hui une véritable renaissance. Plante autrefois très cultivée dans le quart nord-ouest de la France (Flandre, Picardie, Bretagne, etc.), sa culture a sensiblement augmenté ces dernières années.

L’huile de lin a pour première qualité de protéger le bois de l’humidité. L’huile imprègne le bois et bouche les pores sans empêcher le bois de respirer. L’huile, une fois séchée, devient un film protecteur capable de protéger le bois de l’humidité.

L’huile de lin : l’entretien du bois écolo

De couleur jaune d’or et extraite de graines mûres du lin, l’huile de lin est particulièrement adaptée pour le soin du bois (chêne, hêtre…). 100% naturel, c’est un excellent produit d’entretien écolo imprégnant parfaitement le bois, déposant un film protecteur, tout en lui rendant son éclat.

 

 
Vign_images
 
Vign_cimg0977
 
Vign_mesange
 
Vign_20151225_134428

 

 
Vign_grand-parus-major_n50-410708
 
Vign_20151122_153509

 

 
 
Vign_k3341294
 
Vign_OIPP5OYUT93
 
Vign_20161113_113014
 
Agrandir la carte
  5 rue des merisiers
45700
st maurice sur fessard
France
0668968974
Créer un site avec WebSelf
MAK-A-BOIS